Bournezeau se prépare de nouveau


Photo © Christophe Chaine

 

Fin septembre, la course de côte de Bournezeau vivait son édition la plus mémorable avec l’organisation de la Finale de la Coupe de France. Une organisation menée de main de maitre par l’équipe de Bournezeau Sport Mécanique, qui a su se révéler à la hauteur de l’évènement, en faisant de cette finale une grande fête dont les participants se souviendront longtemps.

6 mois plus tard, il faut déjà remettre le couvert. Depuis plusieurs semaines déjà, les membres de l’association sont à pied d’œuvre. Dans un délai aussi court, difficile de lancer des innovations marquantes, aussi, le parcours retrouve-t-il son tracé initial, long de 1360m.

 

 

 

A quelques jours de la course, plus de 65 pilotes se sont engagés, parmi lesquels plusieurs pilotes présents en septembre et qui n’ont pu s’empêcher de revenir quelques semaines plus tard, et quelques têtes d’affiches qui devraient assurer le spectacle.

Ainsi, le groupe GTTS sera représenté par 2 participants dont les bolides sont inédits à Bournezeau. Si André Heinrich, qui pilotera une superbe BMW Silhouette est un habitué de l’épreuve, ce sera en revanche une découverte pour Yoann Hervé, qui arrive du rallycross au volant d’une Mini Cooper T3F. Rien que ce duel devrait déjà valoir le déplacement.

Les favoris du classement général seront naturellement les pilotes de monoplaces, en particulier les Formules 3 pilotées par Fabrice Gallo, 4ème de la Finale, Julien Bost récemment victorieux à La Ferté-Bernard, ou Michel Baud. Les prototypes CN devraient leur donner la réplique, et pourquoi pas même les devancer comme l’avait fait Henri Néel en 2006. On pense en particulier aux Norma de Jean-Yves Bouete, Robert et Sébastien Tourillon ou Martine Hubert, meilleure féminine lors de la Finale. A noter aussi la présence d’une inédite Ligier JS49 que découvriront Bruno Berton et Stéphanie Tordeux.

Dans le groupe N, les 2 premiers de la Finale, Patrick Ramus et David Lancelot se retrouveront pour une revanche au volant de leurs BMW M3. Les Clio, en particulier celle du local Michel Macquigneau, tenteront également leur chance. Dans le groupe A, la nouvelle Subaru de Laurent Favreau, et l’habituelle Mégane de Mathieu Moimeau devrait se battre pour la victoire. En F2000, on suivra avec attention la Clio de Yannick Grèzes, qui sera aussi pilotée par Hervé Lemoullec, de retour sur les pistes après de nombreuses années d’abstinence. Les 2 pilotes de Bournezeau devront se méfier en particulier de l’autre Clio du normand Lemaitre et de la 306 du charentais Etié. Enfin, le groupe FC, toujours aussi spectaculaire avec ses autos atypiques, verra sans nul doute une belle lutte entre les Rallye 2 de Nouet, Richardeau, Bodinier, Bellouard et l’Alpine A110 de Freddy Cadot.

Et pour animer encore un peu plus la course, si besoin en est, le drifteur suisse Marc Fleury qui avait déjà fait vibrer la foule en septembre, sera de retour sur le parcours de Bournezeau.

 

Sur le parcours, l’association Bournezeau Sport Mécanique a tout mis en œuvre pour que le public puisse assister en toute sécurité à la course. Sur place, il pourra aussi trouver tout le nécessaire pour se restaurer et se désaltérer. Aucune raison donc de rater cet évènement.

 

Horaires :

Samedi 7 avril :

- De 14h à 19h, vérifications techniques dans le centre de Bournezeau

 

Dimanche 8 avril :

- De 8h00 à 10h00 : Essais libres

- De 10h00 à 12h30 : Essais chronométrés

- De 13h15 à 14h45 : 1ère manche de course

- De 15h00 à 16h30 : 2ème manche de course

- De 16h45 à 18h00 : 3ème manche de course

- 19h45 : Remise des prix (Salle du Mitan Vendéen)

 

Communiqué de presse de l'organisation - Christophe Chaine.