Montée 2 - Un proto fait de la résistance


De remarqué, Jacqmin devient remarquable © OD

 

Comme l'avaient prévus les concurrents, ce sont les montées de l'après-midi qui allaient déterminer l'ordre des classements.

Communiquer: FFSA

 

 

Alors que Berreur venait créer la surprise à l'issue des manches d'essais en s'emparant du commandement des opérations, c'est au tour de son dauphin de la veille, Jacqmin de venir semer le trouble du côté des Formules 3 qui se voient souffler la vedette au profit du pilote de la Norma.

Si Gallo inverse la tendance avec Cholley, l'ordre établi chez les monoplaces restent inchangé avec toujours un avantage pour Zerafa qui subit pour un peu plus d'un dixième le rythme soutenu par Jacqmin.

Ramus assoit son avantage dans le groupe N et voit passer devant lui au classement général la Seat Leon Supercopa de Thievant qui vient porter son estocade dans le groupe A où il reprend le dessus.

Pendant que Berquez reste en retrait et conserve le bénéfice de sa première ascension, le pilote du Rhône Cyril Andrey gagne suffisamment de terrain au volant de sa Ford Focus pour s'établir en leader dans le groupe F2000.

Revenu à seulement 10 millièmes de la R5 Turbo de Deniset, Poinsignon laisse présager d'une dernière montée des plus disputées pour le gain du groupe FC.

 

Ce qui s'est passé :

- En proie à des soucis de moteur, le spectaculaire auvergnat Yves Tholy doit renoncer.

- Parti le couteau entre les dents, Olivier Augusto attaque fort jusqu'à ce que son Osella décroche de l'arrière et termine sa course contre le rail. Avec un demi train arrière bien abîmé, celui qui avait terminé second de la finale 2010 à Chatel-Guyon se voit contraint lui aussi de jeter les armes.

 

Communiquer: FFSA